Quelles indemnités ?

Les volontaires peuvent être indemnisés en fonction des contraintes qui leur sont imposées (déplacement à l’hôpital, injection du vaccin, prises de sang, etc.).

Cette indemnité est prévue par la loi : ses modalités et son montant sont contrôlés par le comité de protection des personnes dont l’avis est obligatoire avant que l’essai soit autorisé. 

Cette indemnité n’est pas systématique et elle est interdite pour les personnes vulnérables pour des questions éthiques. En aucun cas la participation à des essais cliniques n’a vocation à devenir un « mode de rémunération ».

Dans le cas des essais sur les vaccins “Covid-19”, l’indemnité  dépendra de l’essai lui-même. 

Par ailleurs, le promoteur d’un essai clinique, c’est-à-dire le responsable de l’étude souscrit une assurance qui permet d’indemniser les participants s’ils subissent des dommages du fait de l’essai.

Photo d'une personne remplissant un document contractuel